Tag Archives: Freedom

Revue de presse #1

24 Sep

De quoi parle-t-on dans les couloirs de NYU, entre les rayons de B&N et à la machine à café chez Abrams ?

Du livre du moment, Freedom de Jonathan Franzen, dont vous avez peut-être déjà entendu parler et que tous les critiques, des plus mainstream à la sainte New York Review of Books, se doivent de mentionner. Cet engouement a encore amplifié quand Oprah a fait de Freedom la dernière sélection de son book club, le plus populaire des États Unis. Ce qui va se traduire par une augmentation vertigineuse des ventes.

Pendant ce temps-là, dans The Guardian, Lionel Shriver se plaint de l’image « datée et condescendante » que les éditeurs ont des femmes en général, et des femmes écrivains en particulier. Selon elle, qu’importe le sujet de ses ouvrages, ceux-ci auront une couverture destinée à attirer les lectrices en leur faisant croire qu’il s’agit là d’un livre sur et pour les femmes, écrit par une d’elle. L’image des femmes que véhiculerait l’édition n’est pas un sujet nouveau, et nombreux sont celles et ceux qui dénoncent, par exemple, les représentations des personnages féminins dans les ouvrages pour la jeunesse. La fille a le choix entre la princesse, l’infirmière ou l’amoureuse… Argumentation intéressante donc et vrai sujet, dont on reparlera plus tard ici. En tous les cas, cet article aura permis à Lionel Shriver de faire sa propre pub en multipliant les liens commerciaux et vers des critiques sur ces ouvrages… Messieurs, maintenant que vous avez compris qu’il ne faut pas tenir compte de la couv, vous achèterez bien un de ses livres ?

Sinon, vous pouvez acheter Le Petit Prince de Joann Sfar qui sort en octobre aux États Unis, chez HMH. Une première impression à 18 OOO exemplaires a été lancée pour la version anglaise, tandis que la version française sort en même temps ici. La publication de l’œuvre de Sfar aux USA, pourtant sortie en France en 2007 chez Gallimard, fait suite à celle du magnifique pop up du Petit Prince, publié aussi par HMH en 2009 et qui est déjà en rupture de stock. Rappelons que l’œuvre de Saint-Exupéry a d’abord été publiée à NYC, chez le même éditeur. La boucle est bouclée, donc, et joliment.

Je vous laisse, rassurée à l’idée que les oiseaux du Petit Prince sont en sécurité ici car les gratte-ciel de NYC s’éteignent pour les protéger.

Publicités